La césarienne lui est refusée, elle décède après l’accouchement

Une jeune femme de 30 ans, Frances Cappuccini, est décédée après avoir donné naissance à son deuxième enfant. Elle avait demandé une césarienne, qui ne lui a pas été accordée, puis qui lui a finalement été faite en urgence.

Trois ans plus tôt, la naissance de son premier enfant avait été difficile. Angoissée à l’idée d’accoucher à nouveau, elle avait pris la décision ferme d’avoir une césarienne, d’autant plus suite à la recommandation de son médecin d’éviter la péridurale compte tenu de ses antécédents. A son arrivée à la maternité après avoir perdu les eaux, elle a annoncé sa volonté d’accoucher par césarienne. Les infirmières lui auraient ri au nez, en lui assurant qu’elle n’avait aucune raison valable de ne pas donner naissance naturellement. Après 12 heures de travail, une césarienne a finalement été ordonnée en urgence.

Une erreur médicale en cause

Le petit Giacomo est né, et Frances a commencé à l’allaiter. Quand soudainement, elle a senti un flot de sang couler entre ses jambes. Menée de nouveau en urgence au blog opératoire, elle s’est d’abord adressée au chirurgien : « Sauvez-moi la vie, c’est tout ce que je vous demande. » Puis elle a eu une dernière parole pour son mari : « Je t’aime. Si quelque chose m’arrive, occupe toi bien des garçons. » Frances est décédée d’un arrêt cardiaque, huit heures après avoir donné naissance à son deuxième petit garçon. L’enquête en cours a révélé que le chirurgien qui a effectué la césarienne n’avait pas retiré l’intégralité du placenta, ce qui a provoqué l’hémorragie.

Source : Dailymail

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *