Un nourrisson décédé après une prise de vitamine D

Un nourrisson âgé de dix jours est décédé le 21 décembre à son domicile par « arrêt cardio-respiratoire » après avoir reçu une dose d’Uvestérol. L’information dévoilée par le Figaro, a été confirmée par l’agence du médicament (ANSM) ce lundi.

Un nourrisson âgé de dix jours est mort, le 21 décembre, à son domicile à la suite d’un « arrêt cardio-respiratoire ». Il avait reçu une dose d’Uvestérol D. L’info du Figaro a été confirmée lundi 2 janvier par l’Agence du médicament (ANSM).  « Des investigations sont en cours pour déterminer les causes exactes du décès et savoir s’il est susceptible d’être imputé à l’Uvestérol D », a précisé l’ANSM dans un communiqué. Ce médicament est censé prévenir la carence en vitamine D, il est donné aux nourissons dès la naissance jusqu’à un an. Par le passé, il a été l’objet de plusieurs mises en garde par après des malaises de bébés lors de son administration. Vendredi, « soit huit jours après l’accident », l’ANSM a alerté les centres de pharmacovigilance (CRPV) chargés de veiller aux effets secondaires des produits de santé. « Les premières conclusions des investigations seront connues dans les prochains jours ». « Elles permettront la mise en place des mesures qui s’avéreraient nécessaires », a ajouté l’ANSM.

Après des premières mises en garde en 2006, l’ASNM avait réitéré fin 2013 les précautions à prendre lors de la prise de ce médicament, indiqué pour prévenir les carences en vitamine D, notamment chez le nourrisson et l’enfant jusqu’à 5 ans, afin de prévenir les « fausses routes ».
Source : parole de mamans

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !