Sa fille se réveille avec les jambes pleines de bleus, quand elle apprend ce que c’est, la maman panique davantage.

Bo August est une mignonne gamine de 4 ans qui vit en Angleterre. Enjouée et pleine de vie, elle adore mener la danse quand c’est le temps de jouer. En février 2015, sa vie prend un tournant très inquiétant alors qu’elle attrape la varicelle. Au début, ses parents, Julia et Dan, ne suspectent rien de grave, mais tout d’un coup, Bo a des difficultés à marcher.

Un matin, ils remarquent d’étranges ecchymoses sur les jambes et sous la plante des pieds de leur fille et l’emmènent immédiatement à l’hôpital. On lui diagnostique le purpura fulminans, une maladie thrombotique grave et souvent fatale, dont les manifestations sont des points de sang, des bleus ainsi qu’une décoloration de la peau due à la coagulation du sang, qui peut mener à la mort en quelques heures dans les pires cas.

On la transfère immédiatement aux soins intensifs. « J’ai demandé au médecin si c’était grave et il m’a répondu qu’elle risquait de perdre ses membres voire la vie, » raconte Julia. Les parents de Bo craignent le pire : son corps bloque la circulation du sang. La petite fille reçoit 12 médicaments différents, plusieurs transfusions de plasma ainsi que trois greffes de peau.

La pauvre Bo a passé 10 semaines à l’hôpital, dans une chaise roulante et a dû réapprendre à marcher. Mais la petite fille gaie et adorable a pu survivre à cette épreuve et a gardé ses deux jambes. Elle se souviendra longtemps de cette histoire et devra porter des bas de contention pendant un an.

« Je veux faire connaître cette maladie, car c’est le cauchemar de tous les parents d’entendre que son enfant peut mourir ou perdre l’un de ses membres à cause de la varicelle, » explique Julia.

Bo est en bonne santé aujourd’hui et retourne à la crèche comme à son habitude. Ayant confiance en elle, elle montre les cicatrices sur ses jambes à ses amis, or, ses parents, eux, n’oublieront jamais qu’elle a failli perdre ses jambes à cause de la varicelle.

Source: DailyMail
Crédit Photo: Twitter

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !